Planet and Moon_edited_edited.jpg

METEO ENERGETIQUE

Fréquences de Schumann, Eruptions solaires & Cycles Lunaires

J'ai découvert cette mesure scientifique en suivant les publications de Patrick Giani, astrologue. Passionnée par l'énergie, je me suis renseignée et ai étudié afin de comprendre l’interaction entre les pics de Schumann, les coefficients de marées et les éruptions solaires sur les corps d'énergie de l'humain. Tout est un.

Image de ActionVance

FRÉQUENCES DE SCHUMANN

Qu'est ce que la résonance de Schumann ?

« À tout moment, environ 2 000 orages roulent sur la Terre, produisant quelque 50 éclairs par seconde. Chaque éclat de foudre crée des ondes électromagnétiques qui commencent à tourner autour de la Terre capturées entre la surface de la Terre et une frontière à environ 60 milles. Certaines des ondes - si elles ont juste la bonne longueur d'onde - se combinent, augmentant en force, pour créer un battement de cœur atmosphérique répétitif connu sous le nom de résonance de Schumann. Cette résonance fournit un outil utile pour analyser la météo de la Terre, son environnement électrique… Il s'agit d'une onde de fréquence extrêmement basse qui peut être aussi basse que 8 Hertz (Hz) - environ cent mille fois plus faible que les ondes radio de fréquence la plus basse utilisées pour envoyer des signaux à votre radio AM/FM. Alors qu'elles avaient été prédites en 1952, les résonances de Schumann ont été mesurées pour la première fois de manière fiable au début des années 1960. Depuis lors, les scientifiques ont découvert que les variations des résonances correspondent aux changements des saisons, de l'activité solaire, de l'activité dans l'environnement magnétique terrestre. » Nasa

"Les résonances de Schumann sont un ensemble de pics spectraux dans le domaine d'extrêmement basse fréquence (3 à 30 Hz) du champ électromagnétique terrestre. Ces résonances globales dans la cavité formée par la surface de la Terre et l'ionosphère, qui fonctionne comme un guide d'onde, sont excitées par les éclairs. Le mode principal a une longueur d'onde égale à la circonférence de la planète et une fréquence de 7,8 Hz. Sont présentes, en plus de la fondamentale à 7,8 Hz, des harmoniques à 14,3 Hz, 20,8 Hz, 27,3 Hz et 33,8 Hz... Elles sont nommées d'après le physicien allemand Winfried Otto Schumann qui les prédit dans les années 1950. Elles furent observées dans les années 1960." Wikipédia

Les fréquences de Schumann sont des ondes dites de basses fréquences dont la mesure se fait entre la corrélation de la vitesse de la lumière et la circonférence de la terre. La résonance de Schumann mesure la vitesse de lumière qui arrive sur terre sous forme de fréquences électromagnétiques de basses fréquences. Des études ont établi qu'elles interagissaient avec les ondes cérébrales des êtres humains, et certainement des animaux. Les pics de résonance de Schumann s'observent fréquemment au moment des cycles de Pleine et de Nouvelle Lunes, corrélation entre la lumière du Soleil, sur la Lune, perçue depuis la Terre. Ils sont liés aussi à la présence d'orage (éclairs de lumière). Par ailleurs, le printemps est une période au cours de laquelle des pics de résonance de Schumann s’élèvent à des niveaux particulièrement remarquables selon les années. 

Alors si vous êtes électro sensibles, vous ressentez certainement ces pics quand ils arrivent, voire vous les pressentez. D'où votre arrivée sur cette page de mon site. Comme ces ondes ont une influence sur nos ondes cérébrales, cela peut se manifester par des symptômes physiques (migraines, nausées, vertiges ...), émotionnels et des cogitations mentales ... La lumière venant éclairer nos cicatrices et parts d'ombre. Nous sommes énergie, donc ces pics de lumière ne sont pas anodins dans nos corps énergétiques. 

CYCLES LUNAIRES & COEFFICIENTS DE MARÉE

​« La marée est le mouvement de montée et de descente du niveau des eaux causé par l’effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil… La gravité de la Terre s'exerce sur la Lune, ce qui la maintient en orbite autour de notre planète. Cependant, la Lune exerce aussi une force d'attraction sur la Terre. Puisque la gravité de la Lune est moins importante que celle de la Terre, elle n'influence pas la trajectoire de la Terre dans l'espace. Elle fait plutôt bouger les océans, ce qui génère le phénomène des marées. …On pourrait penser que la marée ne se fait ressentir que du côté de la Terre qui est le plus proche de la Lune, mais ce n’est pas le cas. Puisque la Terre tourne autour du Soleil et que la Lune tourne autour de la Terre, il y a la force centrifuge qui entre en jeu… On peut comparer les effets à ce qui se produit lors du cycle de l’essorage dans une laveuse. Le système de la laveuse est alors en rotation et les corps (l’eau et les vêtements) cherchent à s’éloigner du centre de rotation. Donc, la force qui déforme les masses d’eau résulte de la conjugaison de la force d’attraction de la Lune et de la force centrifuge. La principale force responsable des marées est l'attraction de la Lune. Toutefois, le Soleil agit aussi sur l'importance des marées. Il est à noter que la Lune étant beaucoup plus proche de la Terre que le Soleil, sa force d’attraction sur la Terre est 2,2 fois plus grande que la force d’attraction du Soleil. L'action combinée de la Lune et du Soleil peut provoquer deux types de marées sur la Terre. » Alloprof

La France est un des rares pays au monde à calculer les coefficients de marée.

En observant l'impact des cycles lunaires sur l’eau des océans & des mers, il est aisé d’imaginer que cela puisse avoir un impact sur les humains dont le corps est composé majoritairement d’eau pour constater cette unité énergétique dans laquelle nous vivons.

Image de Farzad Mohsenvand

ACTIVITE SOLAIRE

Qu'est qu'une éruption solaire, vent solaire et tempête géo magnétique associés ?

J'ai découvert ensuite l'impact de l'activité solaire mesurée sur des sites scientifiques étrangers. Certaines éruptions solaires créent des éjections de masses coronales en direction de la Terre. Cela engendre des vents solaires, qui selon leur vitesse et leur puissance, perturbent le champ électromagnétique de la Terre (bouclier de notre planète, son aura lié à l'énergie engendrée par le noyau terrestre). S'en suivent fréquemment des aurores boréales. Passionnant, n'est ce pas ? Cette activité géo magnétique peut perturber le fonctionnement des outils technologiques et sont souvent suivies de pics de fréquences de Schumann.


"Le vent solaire est un flux de particules chargées, un plasma, qui est émis par le soleil et s’intensifie lors des éruptions solaires. Il se propage dans le milieu interstellaire à une vitesse supersonique et interagit avec tous les obstacles qui se trouvent sur son passage. Au voisinage de la terre, ou de toute autre planète pourvue d’un champ magnétique, ce vent rencontre une magnétosphère qui forme un bouclier autour de la planète. Cette rencontre engendre une onde de choc, immédiatement suivie d’une région très turbulente dans laquelle le vent solaire ralentit". Polytechnique

"Les éruptions solaires se produisent lorsque l’énergie piégée dans les champs magnétiques associés aux taches solaires est brutalement libérée. Les éruptions engendrent des émissions électromagnétiques dans toutes les longueurs d’ondes, des ondes radio aux rayons X et gamma, et propulsent des particules à haute énergie dans l’espace, lesquelles peuvent mettre de 2 à 4 jours pour parvenir au niveau de l’orbite de la Terre. Le nombre d’éruptions de forte intensité augmente en période de maximum solaire, il est donc actuellement en pleine recrudescence.

Les astronomes classent les éruptions solaires en fonction de leur intensité en watts par mètre carré dans le domaine des rayons X compris entre 0,1 et 0,8 nanomètre. Il existe cinq catégories, affublées des lettres A, B, C, M et X. Chaque catégorie correspond à une éruption d’une intensité 10 fois plus forte que la précédente : une éruption de catégorie X est 10 fois plus puissante qu’une de catégorie M et 100 fois plus qu’une de catégorie C. Chaque catégorie est subdivisée en neuf degrés." Guillaume Canant - Le Guide du Ciel

Image de Ivana Cajina

COMMENT INTÉGRER CES FLUX ?

Quand l'activité lunaire est à son apogée (mesurée par les coefficients de marée), les éruptions solaires actives et les fréquences de Schumann plus élevées que la moyenne, cela donne un cocktail détonnant du point de vue énergétique, souvent perçu en amont par les électro sensibles.

Pour intégrer ces flux massifs de lumière quand ils nous parviennent, la technique de l’arbre est très efficace :


  • Ancrez vos pieds bien profondément dans le sol tel un arbre qui s’enracine,

  • Levez vos bra(nche)s vers le ciel pour accueillir ce flot,

  • Centrez vous dans votre cœur pour permettre à ces flux d’énergie de mettre en lumière ce qui a besoin de l’être en vous.

  • Méditez, faites du sport pour décharger le surplus d'énergie vers la Terre, marchez pieds nus ... faites ce que votre cœur vous suggère.

Image de Jeremy Bishop

FRÉQUENCES DE SCHUMANN EN DIRECT